Les origines de la guitare

0

Les premières traces connues d’instruments similaires à la guitare remontent à 3000 av. J.-C. environ en Perse.
Étymologiquement, le mot « guitare » est une combinaison de deux mots : Guit qui provient du sanskrit Sangîta signifiant « musique », et la seconde partie târ, purement persan et qui signifie « corde ».
Le sanskrit était initialement une langue des Aryens, habitants de l’Iran et du Nord-Ouest de l’Inde.
Malgré des sonorités proches, le mot « guitare » n’est pas dérivé du mot sitar, qui désigne un instrument à cordes, mais est peut-être passé par le mot grec kithara, et de façon presque certaine par l’arabe qîtâra, puis l’espagnol guitarra.

Dans le dictionnaire Escudier (1854), il est écrit à « Guitare » (p. 289) : (…) « On ne sait rien de certain sur l’origine de cet instrument.
On pense généralement qu’il est aussi ancien que la harpe, et que les Maures l’ont apporté en Espagne, d’où il s’est ensuite répandu au Portugal et en Italie.
Du temps de Louis XIV, il était fort à la mode en France ; mais la vogue qu’il eut fut de courte durée, et après avoir brillé d’un éclat tout nouveau, il y a quelques années, sous les doigts d’artistes forts habiles, il est aujourd’hui presque complètement abandonné comme le plus ingrat et le plus monotone des instruments ».Quant à l’origine du mot, le dictionnaire d’Alain Rey indique à propos de ce nom ; « Est emprunté au XIIIe siècle (1275-1280 quitarre), à l’espagnol guitarra morisca (guitare moreshe en français, 1349)
Le mot espagnol remonte au grec kithara (cf. cithare) peut-être par l’intermédiaire de l’arabe kittàra.
Le rapport avec le persan sih tar « trois cordes », nom d’instrument, et des mots apparentés (égyptien, chaldéen), n’est pas clair.
Le nombre de cordes variant (sept en Grèce), plusieurs instruments sont désignés par ce nom.
L’espagnol médiéval connaît la guitarra latina, proche de notre guitare actuelle, et la moresca à trois cordes proche du luth et de forme ovoïde. »




Ce sont les Maures qui apportèrent les premières guitares en Europe, en Espagne au Xe siècle.
La forme moderne est apparue dans ce pays, après différentes évolutions des guitares latines et mauresques, sans doute en passant par la vihuela.
Bien que voisine du luth, elle constitue une famille différente et leurs évolutions sont distinctes.
La guiterne était un instrument populaire durant le XIVe siècle.

La guiterne était jouée avec un plectre, avait un corps plat, le corps et le manche étaient construits d’une même pièce de bois et avait habituellement quatre cordes simples.
La guitare connut une vogue extraordinaire en Europe du Nord pendant le premier tiers du XIXe siècle, qui fit parler de guitaromanie, avant d’être éclipsée, comme instrument domestique et de salon, par le piano, tandis que son faible volume sonore lui interdisait, en pratique, le concert.
C’est le luthier espagnol Antonio de Torres, en 1874, qui donna à la guitare la forme et les dimensions de la guitare classique actuelle.
De nombreuses déclinaisons ont été créées au XXe siècle à partir de cette guitare Torres.Christian Frederick Martin, un luthier allemand émigré en 1833 aux États-Unis, créa une ligne d’instruments qui, après la conversion aux cordes métalliques au début du XXe siècle, est à l’origine des guitares folk.
Dans le même pays, la firme fondée par le luthier Orville Gibson adapta à la guitare la forme convexe du violon, avec un cordier séparé du chevalet.
L’invention de la guitare électrique, vers 1930, donna un nouveau développement à l’usage de l’instrument.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guitare de Wikipédia en français (auteurs)

18 octobre 2017 |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils
{ font-family: 'Tangerine', serif; font-size: 48px; text-shadow: 4px 4px 4px #aaa; }